Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 05:14
auster1.gif
Genre : récit de vie.

En un mot : positif

Difficulté de lecture :
livres--1-.giflivres--1-.gif (aisé à lire mais il y a deux ou trois passages plus difficiles)

L'histoire (d'après l'éditeur) :
Nathan Glass a soixante ans. Une longue carrière dans une compagnie d'assurances à Manhattan, un divorce, un cancer en rémission et une certaine solitude qui ne l'empêche pas d'aborder le dernier versant de son existence avec sérénité. Sous le charme de Brooklyn et de ses habitants, il entreprend d'écrire un livre dans lequel seraient consignés ses souvenirs, ses lapsus, ses grandes et petites histoires mais aussi celles des gens qu'il a croisés, rencontrés ou aimés. Un matin de printemps de l'an 2000, dans une librairie, Nathan Glass retrouve son neveu Tom Wood, perdu de vue depuis longtemps. C'est ensemble qu'ils vont poursuivre leur chemin, partager leurs émotions, leurs faiblesses, leurs utopies mais aussi et surtout le rêve d'une vie meilleure à l'hôtel Existence

Mon avis: c'est le premier roman d'Auster que je lis (sans compter Léviathan que je n'ai pas fini car pas aimé).  C'est magnifiquement écrit, très fluide. Il y a des passages délicieux comme celui de l'apologie du voyou.
Les personnages manquent un peu de densité mais ça se marie bien avec l'ensemble. Gai, positif malgré tous les aléas de la vie Nathan continue de croire en un monde meilleur et se bat pour y mettre sa petite touche personnelle.
Voici l'image que j'en garde : oui la vie est dure, cruelle, injuste mais"pour l'instant il est encore huit heures et je marchais dans l'avenue sous ce ciel d'un bleu éclatant, heureux, mes amis, aussi heureux qu'un homme le fut jamais en ce monde" (Paul Auster - Brooklyn Follies)
Je ne savais pas qu'on pouvait pleurer et rire aux éclats en même temps. Je l'ai vécu avec ce roman.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nini 05/11/2007 19:13

J'ai beaucoup entendu parler de cet auteur mais malheureusement ils n'ont pas les livres en francais. Seulement en anglais mais j'ai peur de pas aimer...Mais qui n'essaie rien n'a rien! Je note l'auteur a emprunter lors de ma prochaine reservation a la bibli.

Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella