Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 11:25

L'histoire (d'après l'éditeur):

L'Amérique se remet difficilement des soubresauts de la Première Guerre mondiale.
De retour d'Europe, les soldats entendent retrouver leurs emplois, souvent occupés par des Noirs en leur absence. L'économie est ébranlée, le pays s'est endetté et l'inflation fait des ravages. La vie devient de plus en plus difficile pour les classes pauvres, en particulier dans les villes. C'est sur ce terreau que fleurissent les luttes syndicales, que prospèrent les groupes anarchistes et bolcheviques, et aussi les premiers mouvements de défense de la cause noire.
En septembre 1918, Luther Laurence, jeune ouvrier noir de l'Ohio, est amené par un étonnant concours de circonstances à disputer une partie de base-ball face à Babe Ruth, étoile montante de ce sport. Une expérience amère qu'il n'oubliera jamais. Au même moment, l'agent Danny Coughlin, issu d'une famille irlandaise et fils aîné d'un légendaire capitaine de la police de Boston, pratique la boxe avec talent.
Il est également chargé d'une mission spéciale par son parrain, le retors lieutenant McKenna, qui l'infiltre dans les milieux syndicaux et anarchistes pour repérer les " fauteurs de troubles " puis les expulser du territoire américain. A priori Luther et Danny n'ont rien en commun. le destin va pourtant les réunir à Boston en 1919, l'année de tous les dangers.

 

Mes impressions de lecture:

Enorme en tous points!
L'objet est imposant en soi et nécessite d'avoir un peu de temps libre pour pouvoir être apprécié dans de bonnes conditions.
Parce qu'il mérite à mon avis d'être apprécié.
Il est long à lire, parfois un peu dense. On peut s'y perdre. Mais je m'y suis retrouvée à tous les sens du terme. Je me suis totalement reconnue en Danny, partagé entre le cynisme de ceux qui font fonctionner l'économie (mais le font-ils vraiment) et la bêtise des groupuscules d'extrême droite. Il ne trouve sa place nulle part mais a bien conscience que toute indécision reste une décision et qu'il doit choisir. Et il choisit, rempli de doutes, persuadé qu'il n'y avait de toutes façons aucune bonne décision. En tant que lecteur on lui donne évidemment raison et l'avenir lui donnera raison, mais quel sacrifice, quel poids sur la conscience!!

J'ai trouvé ce roman douloureux car il nous renvoie beaucoup de choses sur notre société actuelle où l'avidité prend trop souvent le pas sur la faim. L'homme n'est pas doué de raison et c'est bien ce qui va le conduire à sa perte.
C'est excessivement cynique, lucide. Curieusement ça fait mal, mais ça fait aussi du bien d'arriver enfin à mettre des mots sur tout ça.

A côté de ça, j'ai aimé rencontrer Luther et le voir grandir, s'épanouir, trouver sa place, comprendre qu'il en faut finalement peu pour se réchauffer le coeur et être heureux. C'est peut-être Luther la plus belle leçon de ce roman....

En revanche je n'ai absolument pas compris la place de Babe Ruth dans tout ça!!

Pour résumer, il vous faut pas mal de temps et d'appétit pour arriver au bout de ce roman mais je le conseille.

 

"- T'as jamais remarqué que quand ils ont besoin de nous ils parlent de "devoir", mais que quand on a besoin d'eux ils parlent de "budget" ?"

 

"Vous connaissez la différence principale entre les hommes et les dieux?
- Non monsieur
- C'est que les dieux ne se prennent pas pour des hommes."

 

"Je lui ai dit que l'individu à l'arrière de la charrette n'avait pas besoin de voir la tête du cheval."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eeguab 01/01/2013 10:54


Effectivement un gros bouquin qui confirme que Lehane peut s'éloigner du noir proprement dit.Je reviendrai.

touteseule 01/01/2013 17:37



Comme tu le dis bien "du noir proprement dit". Avec le recul je me dis qu'il se promène peut-être simplement dans une autre nuance de noir.



gridou 31/10/2010 13:18



il est dans ma liste de lecture...Tu me confirmes qu il a raison d'y être ! Tant mieux !



Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella