Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 15:52

L'histoire:

Linnea a seize ans, plein de complexes, et pas mal de questions qui lui trottent dans la tête. La seule qui la comprenait, c’était Pia. Sa meilleure amie, son amie pour la vie. Enfin, pour cent vingt jours, « sans compter les week-ends », Linnea a fait le calcul une fois. Maintenant que Pia est morte.

Avec Pia, elle pouvait parler de tout : de l’amour, de la mode, de Markus, le beau gosse dont toutes les filles rêvent, de son père qu’elle voit deux fois par an, de sa mère qui a une liaison tumultueuse. Et de Dieu. Qu’est-ce que ça signifie « croire en Dieu »? Car ce n’est pas exactement la même chose que le père Noël. Une chose est sûre, ce n’est pas la peine de compter sur Dieu pour résoudre les équations du second degré.

Seulement, voilà, Pia s’est jetée sous un train. Alors, Linnea se souvient, puisque comme dit son excentrique grand-mère, « pour pouvoir oublier quelque chose, il faut d’abord bien s’en souvenir ».

 

Mes impressions de lecture:

Un magnifique roman .

Bien que différent du "mec de la tombe d'à côté" ou des "larmes de Tarzan", on retrouve la sensibilité et l'émotion de ces deux romans.

Les chapitres courts en font une lecture très agréable et j'ai beaucoup aimé leurs titres déroutants, un peu déjantés, qui nous emmènent dans l'univers à part de Pia.Un univers différent, à la fois pétillant et profond.

Les deux personnages sont très attachants, très bien dessinés avec leurs zones d'ombres, leurs doutes.

Finalement on sait peu de choses du drame. Juste la douleur de Linnea face à ses questions sans réponse, face à sa culpabilité de n'avoir pas deviné, de n'avoir pas été là.

Derrière les rires et les plaisanteries, ce livrre est un énorme cri de souffrance et je comprends qu'il mette mal à l'aise. Un peu comme ces personnes qui hurlent leur souffrance sans bruit, parce qu'il n'y a pas de cri assez fort pour l'exprimer.

 

Pour pouvoir oublier quelque chose, il faut d’abord bien s’en souvenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by touteseule - dans Littérature suédoise
commenter cet article

commentaires

juliette 07/09/2011 08:55



Méga déception...



touteseule 22/10/2011 10:10



Certes, pas du tout le même genre que les autres...



Nini 21/08/2011 08:07



j'ai acheté d'ocassion "entre le chaperon rouge et le loup c'est fini" au hasard ! Heureusement que j'ai commencé la
lecture dans le bon sens. Merci pour l'info



touteseule 21/08/2011 20:42



IL faut dire "merci Babélio" : c'est là qie je l'ai vu ;)



Nini 20/08/2011 21:31



je ne savaismême pas qu'il y avait une suite



touteseule 20/08/2011 22:27



C'est "entre le chaperon rouge et le oup c'est fini"


http://www.babelio.com/livres/Mazetti-Entre-le-chaperon-rouge-et-le-loup-cest-fini/61432


 


ET après il y a "la fin n'est que le début"


http://www.babelio.com/livres/Mazetti-La-fin-nest-que-le-debut/118074



Nini 20/08/2011 18:31



Je l'ai lu et suis tout a fait d'accord avec toi. Je suis en retard sur mon blog, va falloir que je m'y mette demain.



touteseule 20/08/2011 19:33



IL y a la suite que j'ai hâte de lire...



Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella