Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 16:11

L'histoire:

Maître Nicolas Kléber appartient à cette catégorie de jeunes gens à qui tout sourit : il est beau, brillant, et promène à son bras une ravissante créature. Il doit justement la rejoindre dans quelques heures sur les cimes enneigées de Chamonix pour fêter le Nouvel An. Mais, avant cela, il lui faut se rendre à Fleury-Mérogis, où l'une de ses clientes comparaît devant le conseil de discipline. Simple formalité... qui va virer au cauchemar. Car Clémence Lange compte bien faire payer à son avocat la légèreté dont il a fait preuve lors de son procès : elle lui a valu quinze ans de réclusion pour le meurtre de son amant dont elle se dit innocente. Séquestré dans une cellule prototype de la prison, notre fringant avocat va vivre une véritable descente aux enfers... Un huis clos terrifiant, où Laura Sadowski réinvente le thriller judiciaire.

 

Mes impressions de lecture

J'ai abordé ce roman d'une manière assez particulière car c'est son auteure qui m'en parlé et qui me l'a mis en main (et a failli me le reprendre quand j'ai douté pouvoir la critiquer franchement). Je l'ai donc lu en ayant envie de l'aimer car j'avais apprécié l'auteure mais en ayant peur de devoir être franche et désagréable après lecture.

Finalement pas de souci!!

IL ne faut pas chercher ici de roman policier mais bien un thriller judiciaire comme il est présenté. Certes, il y a un crime, une recherche de culpabilité, mais l'intrigue tourne plutôt autour de la coupable (qui clame son innocence), de son avocat et du rôle qu'a joué la justice dans cette affaire.

Au cours du récit, laura Sadowski nous fait assister à un procès d'assises dont la procédure diffère quelque peu de ce qu'on voit habituellement dans les séries américaines. C'est très instructif sans être pesant.

L'histoire est vraiment prenante et le suspens est mené plutôt finement sans les grosses ficelles qu'on voit de plus en plus chez certains auteurs. Les chapitres sont courts (ce qui n'est pas désagréable) et c'est l'histoire qui crée le suspens et non ces artifices bidons qui consistent à ne pas terminer l'action dans le chapitre pour obliger le lecteur à démarrer le suivant ou alterner plusieurs lieux d'actions en laissant tout en plan à chaque fois. Je lis souvent par petites étapes (problème de disponibilité)  et ces auteurs-là me frustrent terriblement.

En plus, l'écriture est tellement fluide que mon cerveau d'instit au mois de juin arrive à le lire. Un miracle!

Ce qui m'intéresse dans la plupart des romans, ce sont les personnages. J'aime ces êtres d'encre tellement bien dépeints qu'on est triste de refermer le livre et de les quitter à la dernière page. J'ai une admiration sans borne pour ces auteurs qui savent les construire, leur donner vie. Laura Sadowski sait faire ça. Comme je ne veux pas déflorer le suspens, je dirais simplement qu'au cours de cette lecture j'ai détesté, méprisé, espéré, pleuré...

Les défauts, les faiblesses de ce roman?

J'aurais du mal à en trouver...

Le début peut-être. Nicolas Kléber m'a été franchement antipathique dès les premières pages. Difficile d'accrocher au roman dans ces conditions. Le style était également un peu trop chargé, à mon avis. Nicolas est devenu réel grâce à un portrait très précis. Peut-être un peu trop. C'est même exactement ça : une sensation de "trop". Qui colle bien avec le personnage mais qui est agaçante.

Heureusement, on rentre très vite dans le vif du sujet.

 

Et la fin... dont j'aimerais parler beaucoup plus longuement...mais ça, il faudra le lire pour comprendre ce que je veux dire par là ;)


Partager cet article

Repost 0
Published by touteseule - dans Thriller et policier
commenter cet article

commentaires

Sharon 23/06/2011 19:00



Tu soulèves ici le gros défaut de certains auteurs de romans policiers : trop utiliser les ficelles du genre (au point que ce ne sont plus des ficelles, mais des cordes). Je ne dis pas que je ne
découvrirai pas cette auteur un jour.



Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella