Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 21:19
9782253122197.gif

L'histoire (d'après l'éditeur):
L'action se déroule dans un village qui, depuis plus de quarante années, vit replié sur lui-même. La route pour y accéder est mauvaise, et les visiteurs peu nombreux.

Claude, un adolescent en rupture scolaire, passe ses journées à traîner dans les bois, jusqu'au jour où il remarque quelque chose d'inhabituel. Hors de question d'en parler à quiconque. D'ailleurs tout le monde le considère comme un garçon un peu bizarre et personne - les adultes comme les garçons de son âge - ne cherche sa compagnie. Mais les gendarmes pourraient bien avoir fait la même observation : ils convoquent les villageois pour des interrogatoires. Il n'en faut pas plus pour mettre le feu aux poudres : une réunion extraordinaire est organisée à la mairie, et les esprits s'échauffent. Au village, on se méfie des autorités, et de tous ceux qui prétendent faire des commentaires sur ce qui ne les regarde pas.

Les bois cachaient bien des faits sordides, et on ne peut plus l'ignorer. Serait-ce le retour d'un passé que personne n'a oublié, même si l'évoquer est tabou ? Le village en est convaincu, et le bloc se soude de plus belle. Plus de quarante ans plus tard, le même drame se rejoue. Et les nouvelles générations savent exactement quel rôle elles doivent y tenir.

Mes impressions de lecture:
Un peu déçue...
Un roman qui se lit vite et facilement, l'intrigue est plutôt agréable à suivre. Les personnages sont bien dessinés.
  L'auteur nous met en haleine avec ce village  à l'ambiance si particulière dont on apprend vite que les habitants cachent un secret; on attend une chute forte, la tension monte et ... on est franchement déçu. Ce n'est pas que la chute soit sans intérêt. C'est plutôt qu'on a l'impression qu'elle ne tient pas compte de toutes les pistes que Caroline Sers a lancées. Il y a d'ailleurs deux chutes. C'est peut-être ce qui donne ce côté mal ficelé. Comme si les deux aspects du roman (le policier et la peinture sociale) n'arrivaient toujours pas à sefondre l'un dans l'autre.
De même pour le rôle de la maison ou de la forêt qui sont présentés comme des personnages à part entière et ne jouent, finalement, que les figurations. J'attendais beaucoup cette maison, qui a le rôle titre et n'est finalement qu'un décor artificiel et superflu.
C'est pareil pour les personnages. On les connaît, ils existent mais... ça ne va pas jusqu'au bout. On a l'impression qu'ils sont prêts à jouer une scène (tout a été bien installé pour) et que le rideau a été tiré avant. Dommage.

Je suis toujours très mal à l'aise pour juger l'écriture de quelqu'un mais j'ai trouvé l'ensemble assez naïf. Beaucoup de lieux communs, de lourdeurs. J'ai eu l'impression de lire quelque chose de très scolaire, d'appliqué. Certes on n'a pas le début facile des thrillers américains (en évitant de mettre la scène de découverte des sacs en première page) mais l'écriture (surtout les dialogues et les portraits) fait très artificielle. C'était peut-être voulu pour construire l'ambiance de ce village dans lequel il y a tant de non dits, mais ça enlève beaucoup de fluidité à la lecture.

Un goût d'inachevé, de papilles mises en émoi pour un mets qu'elle n'ont pas pu savourer.
C'est dommage car j'ai vraiment dévoré ce roman, prise par son suspens.
Une chose est certaine, je vais m'empresser de lire "tombent les avions " du même auteur car j'ai très envie de découvrir jusqu'où elle a pu aller.

En remerciant BOB et les éditions "Le livre de poche".




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tiphanie 09/01/2010 22:26


J'ai aussi été déçue de voir que finalement on ne fait pas grand cas de la maison!!


Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella