Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 11:56
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire

Une petite ville semblable à tant d'autres… Et puis un jour, la bavure… Un contrôle d'identité qui dégénère… Il s'appelait Saïd. Il avait quinze ans. Et il est mort… Moi, Mattia, onze ans, je ne l'ai pas connu, mais après, j'ai vu la haine, la tristesse et la folie ronger ma famille jusqu'à la dislocation… Plus tard, alors que d'étranges individus qui ressemblent à des flics rôdent autour de moi, j'ai reconnu son visage tagué sur les murs du quartier. Des tags à la peinture rouge, accompagnés de mots réclamant justice ! C'est à ce moment-là que pour faire exploser le silence, les gens du quartier vont s'en mêler, les mères, les sœurs, les amis… Alors moi, Mattia, onze ans, je ramasse les pièces du puzzle, j'essaie de comprendre et je vois que même mort, le passé n'est jamais vraiment enterré ! Et personne n'a dit que c'était juste…

 

Mes impressions de lecture:

Un roman touchant, des personnages sur le fil du rasoir mais pas caricaturaux. Le deuxième roman de Cloé Mehdi est bien différent du précédent mais on retrouve cette écriture précise au service de personnages magnifiquement humains.

Je suis fan.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 10:24
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

« - Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence.
- Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle.
- Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
- Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
- Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse ? »

 

Mes impressions de lecture:

Adamsberg n'est plus seulement celui qui voit dans la brume. Il est également celui qui sait saisir au vol ses proto-pensées, ses bulles gazeuses ... un roman aérien, dur, léger et douloureux ... je suis amoureuse de Fred Vargas et elle ne fait décidément rien pour que cela cesse.

 

"Il se rappelait la voix de Lucio, devant la maison de Vessac, à Saint-Porchaire. Qui le poussait à creuser et creuser encore tandis que lui ne pensait qu'à fuir. Et Lucio avait seulement dit:

- T'as pas le choix mon gars."

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 16:46

L'histoire:

Paris, jeudi 24 mars 2016 : à quelques jours du dimanche de Pâques, le cadavre d’un homme d’une soixantaine d’années est retrouvé dans un pub parisien, une balle dans chaque genou, une troisième dans le front.À l’autopsie, on découvre sur son corps une fresque d’entrelacs celtiques et de slogans nationalistes nord-irlandais. Trois lettres barrent ses épaules : IRA. Le capitaine Mehrlicht fait la grimace. Enquêter sur un groupe terroriste irlandais en plein état d’urgence ne va pas être une partie de plaisir. D’autant que ce conflit irlandais remonte un peu. Dans ce quatrième opus, Nicolas Lebel nous entraîne sur la piste d’un un assassin pyromane, un monstre né dans les années 70 de la violence des affrontements en Irlande du Nord, qui sème incendie, chaos et mort dans son sillage, et revient aujourd’hui rallumer les feux de la discorde à travers la capitale.

 

Mes impressions de lecture:

C'est toujours le même problème : dès que j'ai l'occasion de rencontrer un auteur je perds toute objectivité et pour peu qu'il soit sympathique je deviens très indulgente (encore plus que d'habitude ... c'est dire !).

On va commencer par les défauts. Les personnages ... ils m'ont semblé tourner en rond, perdre de la densité ... Dommage ...

Dommage, parce que l'intrigue est passionnante. Je trouve que ce roman dépasse largement le cadre du roman policier. L'intrigue policière est même dérisoire par rapport au fond de l'histoire : le conflit irlandais. Nicolas Lebel nous le fait vivre, nous y invite, nous l'explique (si tant est qu'on puisse l'expliquer) avec à la fois une grande simplicité et beaucoup d'éloquence, avec pudeur et émotions. UN vrai tour de force que j'applaudis chaleureusement.

Vivement le prochain !

 

 

 

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 16:42

L'histoire:

"Je ne suis pas nostalgique de notre enfance: elle était pleine de violence. C'était la vie, un point c'est tout: et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile."
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise.
Lila abandonne l'école pour travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s'éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.
Formidable voyage dans l'Italie du boom économique, L'amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu'Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.

 

Mes impressions:

Toute mon école a été emballée par cette trilogie. J'avoue être un peu plus sceptique. Même si la fin m'a donné envie de lire la suite.

To be continued ...

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 16:16

L'histoire :

"Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu'un écrivain ne devrait jamais croiser."

Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s'aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d'une époque fascinée par le Vrai.

Mes impressions de lecture:

Un thriller très original au parfait.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 09:01

L'histoire:

Emma, quarante ans, mariée, trois enfants, heureuse, croise le regard d’un homme dans une brasserie.
Aussitôt, elle sait.

 

Mes impressions de lecture :

Rarement un roman m'aura troublée autant que celui-là ... J'ai eu l'impression que Grégoire Delacourt était allé lire tout au fond de mon coeur et avait mis des mots sur ce qu'il avait lu. C'est magnifique, poignant... Le lire a été douloureux mais je l'ai lu très vite. Il fallait en sortir, aller au bout de ce cauchemar, retrouver la lumière au plus vite. Quand on ne peut plus faire demi-tour, on n'a plus qu'une seule solution : avancer.

Je ne sais pas si je le conseillerais ... Je ne sais pas si j'ai aimé le lire. Je ne sais pas quels mots mettre sur l'émotion qui me reste, je ne sais même pas si j'ai envie d'y mettre un autre mot que "trouble".

 

"Il y a des hommes qui vous trouvent jolie et d'autres qui vous rendent jolie."

"-parce qu'il faut bien, pour pouvoir survivre, être tôt ou tard en paix avec ceux qui vous rendront orpheline et vous feront souffrir"

"Je crois que les mères n'ont pas le droit d'être heureuses, ou plus tard, après les enfants, après les autres."

"C'est dire oui qui est difficile. Non est si facile. Non, je ne t'aime pas. Non, je n'ai pas faim. Non, je ne crois pas. Je ne suis pas libre et non, je ne veux pas mourir."

"je sais maintenant que le deuil est un amour qui n'a plus d'endroit où se loger".

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 15:03

L'histoire:

Lorsqu'on emploie les mots "manichéen" ou "manichéisme", on songe rarement à Mani, peintre, médecin et philosophe oriental du IIIe siècle, que les Chinois nommaient "le Bouddha de lumière" et les Egyptiens "l'apôtre de Jésus". Bien loin des jugements tranchés et sans appel auxquels on l'associe, sa philosophie tolérante et humaniste visa à concilier les religions de son temps. Elle lui valut les persécutions, le supplice, la haine. Mille ans après, l'accusation de manichéisme conduisait encore les Albigeois au bûcher...
Nul mieux que l'auteur de Léon l'Africain, de Samarcande (prix des Maisons de la Presse 1988), et du Rocher de Tanios (prix Goncourt 1993), né dans un Liban déchiré par les fanatismes, ne pouvait raconter l'aventure de cette existence.

Mes impressions de lecture:

Il en est des livres comme des gens. Parfois, on ne peut pas rationaliser, on ne peut pas expliquer. Parfois le cerveau dit "non", mais le coeur dit "oui".

Quand j'ai lu ce roman, une partie de mon cerveau me disait "non, vraiment, tu n'aimes pas ce style, tu n'aimes cette écriture, tu n'aimes pas le rythme de ce roman". Une autre partie lui répondait que le message y était magnifique, que la parole y était juste et que ça l'apaisait de la lire.

Mais qu'a fait le coeur dans tout ça?

Le coeur est resté sec au début et pendant quasi tout le roman. A la fin , il a volé en éclats, brutalement, douloureusement. J'ai versé quelques larmes (me faire pleurer n'est, certes, pas un exploit) et j'ai trouvé une place pour Mani dans mon coeur.

Ma ni est un homme à découvrir, à faire découvrir...

A lire, pour les très rares qui ne l'ont pas encore lu.

 

" Je me réclame de toutes les religions et d'aucune. On a appris aux hommes qu'ils devaient appartenir à une croyance comme on appartient à une race ou à une tribu. Et moi je leur dis, on vous a menti. En chaque croyance, en chaque idée, sachez trouver la substance lumineuse et écarter les épluchures. ... Je respecte toutes les croyances, et c'est bien cela mon crime aux yeux de tous. Les chrétiens n'écoutent pas le bien que je dis du Nazaréen, ils me reprochent de ne pas dire du mal des juifs et de Zoroastre. Les mages ne m'entendent pas lorsque je fais l'éloge de leur prophète. Ils veulent m'entendre maudire le Christ et le Bouddha. Car lorsqu'ils rassemblent le troupeau de fidèles, ce n'est pas autour de l'amour mais de la haine, c'est seulement face aux autres qu'ils se retrouvent solidaires. Ils se reconnaissent frères que dans les interdits et les anathèmes. Et moi, Mani, loin d'être l'ami de tous, je me retrouverai bientôt l'ennemi de tous. Mon crime est de vouloir les concilier. Je le paierai. Car ils s'uniront pour me damner. .... "

 

 

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 15:00

L'histoire:

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie ... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 92 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.

 

Mes impressions de lecture:

Un feel-good efficace, sans prétention. Un peu court à mon goût, un peu convenu. Un roman à emprunter plutôt qu'à acheter.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 18:23

L'histoire:

Un médecin qui a perdu le goût de vivre décide de mettre fin à ses jours. Il monte dans un taxi pour régler quelques affaires à l'hôpital et rencontre la conductrice, une vieille dame excentrique, qui possède le don de deviner le moment exact de la mort des gens. Elle lui propose de lui laisser 7 jours pour revenir sur sa décision. Il cède à sa proposition. L'ouvrage est paginé à rebours.

 

Mes impressions de lecture:

Enorme coup de coeur pour ce roman tendre, décalé, véritable hymne d'amour à la vie. Il devrait se trouver dans toutes les bonnes pharmacies :D

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 17:46

Le propos:

Il y a 100 000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens.
Comment notre espèce a-t-elle réussi à dominer la planète ? Pourquoi nos ancêtres ont-ils uni leurs forces pour créer villes et royaumes ? Comment en sommes-nous arrivés à créer les concepts de religion, de nation, de droits de l homme ? À dépendre de l argent, des livres et des lois ? À devenir esclaves de la bureaucratie, des horaires, de la consommation de masse ? Et à quoi ressemblera notre monde dans le millénaire à venir ?

 

Mes impressions:

Une autre vision sur l'évolution, une autre vision sur l'homme, une autre regard sur notre société. Un livre à lire, relire, rerelire pour le comprendre.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article

Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella