Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 16:27

L'histoire:

Une île boisée au large de Seattle...
" Au commencement est la peur. La peur de se noyer. La peur des autres, ceux qui me détestent,
ceux qui veulent ma peau. Autant vous le dire tout de suite : Ce n'est pas une histoire banale.
Ça non. c'est une putain d'histoire. Ouais, une putain d'histoire... "

Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s’abat, et la nuit… Le début d’une « putain d’histoire ». Une histoire d’amour et de peur, de bruit et de fureur. L’histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l’enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu’au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on.Quand la peur gagne, la vérité s’y perd…

 

Mes impressions de lecture:

Gros coup de coeur pour ce thriller. J'ai lu que les lecteurs de Bernard Minier avaient eu peur d'être déçus tellement ses romans précédents leur avaient plu. Il a gagné une lectrice!

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 16:19

L'histoire:

Depuis qu'elle s'est installée à Los Angeles avec Luke et Minnie, Becky croit vivre un conte de fées. La Cité des Anges ! Hollywood ! A elle les premières glamour, le shopping sur Rodeo Drive, le job de rêve d'habilleuse de star ! En vérité, Becky s'ennuie un peu. Luke est trop occupé à gérer la carrière de la superstar Sage Seymour, elle n'a été invitée à aucune soirée et pas évident de se faire de nouveaux amis quand on ne connaît que les employées du spa.

Heureusement, tout cela va changer : Suze arrive, avec mari et enfants ! A elles la belle vie, Hollywood, les voici ! Sauf qu'au pays des stars, les apparences sont souvent trompeuses et notre incorrigible accro va vite comprendre à ses dépends que derrière les paillettes règne un monde sans pitié.

Aveuglée par les sunlights, désireuse de se faire une place dans la A-list, Becky pourrait bien se brûler les ailes, et mettre en danger ce qu'elle a de plus cher : son couple, sa famille, son amitié avec Suze...

A Hollywood plus qu'ailleurs, il n'y a pas de place pour les sentiments.

 

Mes histoires:

1) Ce roman est en deux parties. Franchement, vue la densité, les redondances, une seule aurait suffi.

2) C'est le roman de trop. Le truc nul, qu'on écrit pour l'éditeur/les fans/par orgueil. Je ne sais pas pourquoi elle l'a écrit mais Becky Blomwwod a perdu son charme, sa verve et sa maladresse. Trop de hasards fortuits, d'incohérences (les parents de Becky s'offrent un voyage à Los Angeles sur un coup de tête, ben voyons!) une Becky qui est devenu égoïste et égocentrique. J'ai même douté que ce soit S. Kinsella qui l'ai écrit.

A éviter, le temps passé à le lire est perdu!

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 16:15

L'histoire:

"Une vie, et j'étais bien placé pour le savoir, vaut entre trente et quarante mille euros.Une vie; le col enfin à dix centimètres, le souffle court, la naissance, le sang, les larmes, la joie, la douleur, le premier bain, les premières dents, les premiers pas; les mots nouveaux, la chute de vélo, l'appareil dentaire, la peur du tétanos, les blagues, les cousins, les vacances, les potes, les filles, les trahisons, le bien qu'on fait, l'envie de changer le monde.Entre trente et quarante mille euros si vous vous faites écraser.Vingt, vingt-cinq mille si vous êtes un enfant.Un peu plus de cent mille si vous êtes dans un avion qui vous écrabouille avec deux cent vingt-sept autres vies.Combien valurent les nôtres?" À force d'estimer, d'indemniser la vie des autres, un assureur va s'intéresser à la valeur de la sienne et nous emmener dans les territoires les plus intimes de notre humanité.Construit en forme de triptyque, On ne voyait que le bonheur se déroule dans le nord de la France, puis sur la côte ouest du Mexique. Le dernier tableau s'affranchit de la géographie et nous plonge dans le monde dangereux de l'adolescence, qui abrite pourtant les plus grandes promesses.

Mes impressions de lecture:

Je n’aime vraiment pas le style de Grégoire Delacourt, j’en suis maintenant absolument certaine ! Mais … tout n’est pas qu’une question de style. Il m’avait déjà fait le coup avec « la première chose qu’on regarde ». Je n’avais pas aimé sa façon d’écrire la première page. Mais c’était trop tard, il lui en avait fallu beaucoup moins pour me happer. Là, c’est pareil. Antoine nous embarque dans son histoire en quelques lignes. Il nous parle de lui mais son histoire fait écho à quelque chose de profondément enfui en chacun de nous. Enfin, je crois. En tous cas, ça a fait vibré quelque chose. De triste. Profondément triste et douloureux. Et puis finalement, on ne voit que le bonheur …

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 16:06
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Dans un appartement à proximité du centre de la ville, un jeune homme gît, mort, dans un bain de sang sans qu’il y ait le moindre signe d’effraction ou de lutte. Aucune arme du crime, rien que cette entaille en travers de la gorge de la victime, entaille que le médecin légiste qualifie de douce,presque féminine. Dans la poche de Runolfur, des cachets de Rohypnol, médicament également connu sous le nom de drogue du viol…
Il semblerait que Runolfur ait violé une femme et que celle-ci se soit ensuite vengée de son agresseur. Un châle pourpre trouvé sous le lit dégage un parfum puissant et inhabituel d’épices, qui va mettre Elinborg, l’inspectrice, amateur de bonne cuisine, sur la piste d’une jeune femme.
Mais celle-ci ne se souvient de rien, et bien qu’elle soit persuadée d’avoir commis ce meurtre rien ne permet vraiment de le prouver. La fiole de narcotiques trouvée parmi d’autres indices oriente les inspecteurs vers des violences secrètes et des sévices psychologiques.
En l’absence du commissaire Erlendur, parti en vacances, toute l’équipe va s’employer à comprendre le fonctionnement de la violence sexuelle, de la souffrance devant des injustices qui ne seront jamais entièrement réparées, et découvrir la rivière noire qui coule au fond de chacun.

 

Mes impressions de lecture :

L'intrigue policière est assez classique. De mon point de vue, tout l'intérêt de cet auteur réside dans la découverte de la culture islandaise.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 11:49
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Au cœur d'une période de désordre politique et religieux, dans l'Ecosse des massacres et des rois rivaux du XVIIe siècle, Corrag, jeune fille maudite accusée de sorcellerie, attend le bûcher.

Le révérend Charles Leslie a fait le voyage depuis l'Irlande pour venir l'interroger sur les massacres dont elle a été témoin. Dans le clair-obscur d'une prison putride, les ombres du révérend et de la « sorcière » Corrag se frôlent et tremblent à la lueur de la bougie.

Mais la voix de Corrag s'élève au-dessus des légendes et des terreurs qu'elle inspire, par-delà ses haillons et sa tignasse sauvage. Et Charles, peu à peu, ne voit plus en elle la créature maudite. Du coin de sa cellule, émane une lumière, une sorte de grâce, d'innocence primale. Et lorsque le révérend retourne à sa table de travail, les lettres qu'il brûle d'écrire sont pour sa femme Jane, non pour son roi.

Chaque jour, ce récit continue, comme une longue confession, Charles suit Corrag à travers les High lands enneigés, sous les cascades où elle lave sa peau poussiéreuse des heures de chevauchée solitaire, entre clans ennemis et jets de pierres, de villages en grands espaces.

Et chaque soir, à travers ses lettres à Jane, il se rapproche de Corrag, la comprend, la regarde enfin et voit que son innocence est son péché, et le bûcher qui l'attend le supplice d'un agneau.

 

Mes impressions de lecture:

C'est absolument tout ce que j'aime lire! Une histoire vraie, magnifique et magnifiquement écrite.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 11:44

L'histoire:

Liam O'Connor
aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy Carter
aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram
aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter.

Désormais, ils sont des TIME RIDERS.

Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé … et ne détruisent notre monde.

Suite à une erreur de Maddy, Liam se retrouve bloqué 65 millions d'années en arrière, à l’époque des dinosaures, en plein cœur de leur terrain de chasse…

 

Mes impressions de lecture:

On peut trouver mieux en littérature fantastique pour ados ...

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 11:41
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Simon fait chaque nuit le même rêve dont une femme enigmatique lui livre la clé: il est la réincarnation de Milarepa le célèbre ermite Tibétain du XI ème siècle qui vouait à son neveu une haine inexpiable. Pour sortir du cycle des renaissances, Simon doit raconter l'histoire des deux hommes, s'identifiant à eux au point de confondre leurs identités à la sienne. Mais où commence le rêve, où finit le réel ?

 

Mes impressions de lecture:

C'est joliment écrit, c'est une belle histoire riche d'enseignements. Mais je n'ai pas aimé la lire ...

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 11:36
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Un couple, fier de sa réussite, dîne en tête à tête dans une élégante maison de Marnes-la-coquette. Alors qu'ils dégustent en silence des sushis, Madeleine, se met à saigner d'une joue. Une plaie béante lui déchire peu à peu le visage, sous le regard horrifié de son mari.

Pendant ce temps, Eva Svarta, l'héroïne de De fièvre et de sang, décide de se lancer sur les traces de son père, l'assasin, entre autres meurtres épouvantables, de sa mère et de sa soeur jumelle ; tout cela sans avoir l'autorisation de sa hiérarchie. La découverte du corps profané et incendié d'un "gros" dealer de banlieue déclenche une enquête officielle à laquelle elle va prendre part en compagnie du lieutenant Leroy et plus tard du commandant Vauvert.

Eva est prise entre plusieurs feux : sa détermination et son sens de l'anticipation suffiront-ils à la protéger des autres comme d'elle-même ?

Les plus grandes terreurs naissent dans l'enfance et prennent racine au plus profond de nous. Qu'est-ce qui les fait resurgir ? Sommes-nous tous capables de les surmonter ?

A travers ce nouveau roman étonnant de maturité, Sire Cédric ramène son héroïne aux origines du mal qui l'empoisonne. Le vertige qui la submerge progresse tout au long de l'intrigue, impitoyablement, terriblement. Vos nuits n'ont pas fini de vous surprendre.

 

Mes impressions de lecture:

C'est franchement dégoutant à lire et ça me fait carrément peur. Mais je retrouve en Sire Cédric ce que j'aimais en Stephen King. On joue à se faire peur (et même très peur). On va au fond du fond de nos angoisse mais ça reste clairement un jeu, ça reste nettement et franchement en dehors de la réalité.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 11:28
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Les endroits les plus sombres de l'enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres en temps de crise morale.

Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D'où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon va s'enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu'il est en possession d'un message codé créé par un éminent scientifique - un génie qui a voué sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour l'une des œuvres de Dante Alighieri : le grand poème épique Inferno.
Pris dans une course contre la montre,Langdon et Sienna remontent le temps à travers un dédale de lieux mythiques, explorant passages dérobés et secrets anciens, pour retrouver l'ultime création du scientifique - véritable bombe à retardement - dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire.

 

Mes impressions de lecture:

Du Dan Brown : la course contre la montre, les codes symboliques tirés par les cheveux, une jolie et brillante comparse, des retournements de situation ... Efficace mais sans grand intérêt. Je ne l'aurais jamais acheté mais il était dans la bibliothèque de la maison de location : parfait pour le bord de la piscine ou la plage!

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 11:25

L'histoire:

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

 

Mes impressions de lecture:

Derrière le feel-good fort sympathique se cache une série de listes de lectures fort sympathiques. Pas de prix Nobel de Littérature en vue mais un bon moment à passer :)

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article

Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella