Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 11:25

L'histoire:

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

 

Mes impressions de lecture:

Derrière le feel-good fort sympathique se cache une série de listes de lectures fort sympathiques. Pas de prix Nobel de Littérature en vue mais un bon moment à passer :)

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 11:21
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

A la mort de son frère, Nathan, Sarah quitte sa vie bien rangée pour aller sur les traces du disparu au Japon. Nathan, c’était un écorché vif qui se rêvait écrivain, cumulant les petits boulots, ne trouvant jamais sa place dans une société faite d’accommodements raisonnables. Sarah et Nathan, c’était un amour inconditionnel, malmené par les choix rangés de l’une et le rejet des conventions de l’autre. Et la mort de Nathan a ouvert en Sarah un gouffre, un trou béant qui la laisse hébétée et pantelante. Lors d’un voyage au Japon, auprès de Natsume - un vieillard qui tente d’empêcher les suicides sur les falaises de sa ville – Nathan semblait avoir trouvé une forme de renaissance. Sarah va, elle aussi, renaître à sa manière auprès des habitants et des rencontres dans cet endroit hors du temps, bercé par la nature

 

Mes impressions:

Enormément de mal à entrer dans l'histoire, à avoir un minimum de sympathie pour la narratrice. Grosse déception, zéro émotion.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 22:24

L'histoire

9 novembre, cimetière du Montparnasse. Le capitaine Mehrlicht assiste, en compagnie de son équipe, aux obsèques de son meilleur ami, Jacques Morel. Quelques heures plus tard, il se retrouve dans le bureau d'un notaire qui lui remet, comme "héritage", une enveloppe contenant un diamant brut. Il s'agit de l'un des yeux d'une statue africaine, le Gardien des Esprits, dérobée dix ans auparavant lors du déménagement du Musée des arts africains et océaniens, que Jacques avait supervisé, et recherchée depuis par la "Police de l'Art". Merlicht prend un congé et son équipe se retrouve sous le commandement du capitaine Cuvier, un type imbuvable aux multiples casseroles, quand les inspecteurs Latour et Dossantos sont appelés sur la scène de l'apparent suicide d'un retraité. Quelques heures plus tard, ils assistent impuissants à la défenestration d'une femme qui, se sentant menacée, avait demandé la protection de la police. Les deux "suicidés" avaient un point commun: ils travaillaient ensemble au MAOO lors de son déménagement. Ces événements marquent le début de 48 heures de folie qui vont entraîner Mehrlicht et son équipe dans une course contre la montre, sur la piste de meurtriers dont la cruauté et la détermination trouvent leur origine dans leur passé de légionnaires. Une enquête sous haute tension, dans laquelle débordent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de XXIe siècle.

 

Mes impressions de lecture:

Le premier écrit de M. Lebel que j'ai pu lire, c'est une appréciation pas très sympa sur la copie de mon fils. Il y a eu le commentaire sur le bilan. Pas glorieux non plus. Mon fils est nul en anglais, son enseignant était lucide ....

C'est pour cette raison que j'ai du mal à lire "l'heure des fous". J'avais un peu de rancune, je dois le reconnaître. J'ai d'ailleurs longtemps pensé que la première de couverture le présentait, même si Antoine m'avait répété à de nombreuses reprises que M. Lebel est roux.

Je l'ai lu (femme de peu de volontés, je suis). J'ai adoré, l'ai fait lire à tout mon entourage. Ai dévoré le suivant.

Je voulais attendre d'être en vacances pour lire celui-ci mais je n'ai pas eu la patience (je vous l'ai dit, je suis une femme incapable de résister au désir).

Je ne suis pas la grande prêtresse du style et serais bien incapable de commenter celui d'un auteur. Je me rends juste compte que je saute des lignes chez certains auteurs et que j'en déguste chaque ligne chez d'autre.

Nicolas Lebel, ça se savoure. Mais, à mon avis, ce qui fait tout l'intérêt de cet auteur, ce sont ses personnages. Ils font partie de ces personnages qui existent à part entière, qui prennent corps et vie sous la plume de leur créateur. ils nous font rire et pleurer, nous agacent. On les aime ou pas. Mais ils ne nous laissent pas indifférents. Ils ne sont pas réalistes, ni même crédible (Merlicht est trop beau pour être vrai) mais ils sont justes. Quand on tourne la dernière page, on a un petit pincement au coeur à l'idée de leur dire au revoir (dites, M. Lebel, c'est bien un au revoir et pas un adieu?). D'ailleurs cette fois-ci, j'ai attendu une journée entière avant de la lire cette dernière. Pour savourer.

 

Nicolas Lebel, un auteur à lire et à suivre (quelle sera la prochaine sonnerie de portable de Merlicht?)

 

NB : j'ai mis en sonnerie de portable une réplique d'Audiard. Elle n'est pas aussi bien que celle que le fils de Merlicht a trouvée, mais la réalité est rarement à la hauteur de la fiction.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 16:23

"Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres provinces, ils filaient vers d'autres corps". "Réparer les vivants" est le roman d'une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d'accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le coeur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.

 

Mes impressions de lecture:

Ce roman est exactement à l'opposé de celui d'Emmanuel Carrère : triste et déprimant.

L'idée est excellente et j'ai appris plein de choses sur le don d'organes. Mais ce qui, au départ, pourrait un acte positif, porteur de vie est rendu triste au possible.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 16:21
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Soleil, palmiers, eaux turquoise de l’île de La Réunion et un couple amoureux. Cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar. La femme disparaît de sa chambre d’hôtel. Son mari, soupçonné du meurtre, s’enfuit en embarquant leur gamine de six ans. Le plan Papangue, équivalent insulaire du plan Epervier, enclenche une course-poursuite vite ponctuée de cadavres, dans un décor prodigieux et au cœur de la population la plus métissée de la planète.

Un polar qui cogne comme un verre de punch. A déguster vite, fort et frais.

 

Mes impressions de lecture:

Ce n'est pas de la grande littérature mais ça envoie bien !

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 16:17
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu'elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l'être par le passé avec son mari, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte.
Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c'est avec stupeur qu'elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu...

 

Mes impressions de lecture:

Une histoire originale et un bon thriller.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 10:19
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Adamsberg attrapa son téléphone, écarta une pile de dossiers et posa les pieds sur la table, s’inclinant dans son fauteuil. Il avait à peine fermé l’oeil cette nuit, une de ses soeurs ayant contracté une pneumonie, dieu sait comment.
– La femme du 33 bis? demanda t-il. Veines ouvertes dans la baignoire ? Pourquoi tu m’emmerdes avec ça à 9 heures du matin, Bourlin? D’après les rapports internes il s’agit d’un suicide avéré. Tu as des doutes?
Adamsberg aimait bien le commissaire Bourlin. Grand mangeur, grand fumeur, grand buveur, en éruption perpétuelle, vivant à plein régime en rasant les gouffres, dur comme pierre et bouclé comme un jeune agneau, c’était un résistant à respecter, qui serait encore à son poste à 100 ans.
– Le juge Vermillon, le nouveau magistrat zélé, est sur moi comme une tique, dit Bourlin. Tu sais ce que ça fait les tiques?

 

Mes impressions de lecture:

Exceptionnel, comme toujours.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 10:13

L'histoire:

À quelques mois d'intervalle, la vie m'a rendu témoin des deux événements qui me font le plus peur au monde : la mort d'un enfant pour ses parents, celle d'une jeune femme pour ses enfants et son mari.

Quelqu'un m'a dit alors : tu es écrivain, pourquoi n'écris-tu pas notre histoire?

C'était une commande, je l'ai acceptée. C'est ainsi que je me suis retrouvé à raconter l'amitié entre un homme et une femme, tous deux rescapés d'un cancer, tous deux boiteux et tous deux juges, qui s'occupaient d'affaires de surendettement au tribunal d'instance de Vienne (Isère).

Il est question dans ce livre de vie et de mort, de maladie, d'extrême pauvreté, de justice et surtout d'amour. Tout y est vrai.

 

Mes impressions de lecture:

Ce livre n'est que paradoxes. Il est effroyablement triste mais l'optimisme surgit à tout bout de champs. C'est un récit en "je" très égocentré mais il est incroyablement humble.

Finalement, ce n'est pas si paradoxal, tout ça est compatible et Emmanuel en a tiré un roman juste, touchant, lumineux.

Je comprends qu'il ait pu agacer. Personnellement, il m'a touchée et faite réfléchir. Je n'en attends pas plus de la littérature.

Gros coup de coeur.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 10:09
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Cornouailles, 1981. Chris Napier revient pour la première fois depuis des années à Tredower House, le domaine familial, acquis entre les deux guerres par son grand-oncle Joshua, pour assister au mariage de sa nièce. Au beau milieu de la cérémonie, Nick Lanyon, l'ami d'enfance de Chris, fait irruption et annonce, à la surprise de tous, que son père, Michael Lanyon, exécuté pour avoir commandité le meurtre de Joshua en 1947, était innocent. Il en a la preuve. Le lendemain, on retrouve Nick pendu. Par fidélité envers son ami, et pour dissiper des silences et des zones d'ombre qui depuis trop longtemps hantent sa famille, Chris décide de faire la lumière sur l'assassinat de son grand-oncle. Mais il y a des secrets qu'il est parfois bon de laisser en sommeil et Chris est loin de se douter des dangers qu'il encourt en exposant ainsi la légende familiale à la lumière de la vérité.

 

Mes impressions de lecture:

Un roman efficace et plaisant à lire. Si on est encore dans un contexte historique, on n'est plus du tout dans les coulisses de l'Histoire.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 07:24
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Condor, C’est l’histoire d’une enquête qui commence dans les bas-fonds de Santiago, submergés par la pauvreté et la drogue, pour s’achever dans le désert minéral d’Atacama…
Condor, c’est une plongé dans l’histoire du Chili, de la dictature répressive des années 1970 au retour d’une démocratie plombée par l’héritage politique et économique de Pinochet…
Condor, c’est surtout une histoire d’amour entre Gabriela, jeune vidéaste mapuche qui porte l’héritage mystique de son peuple, et Esteban, avocat spécialisé dans les causes perdues, portant comme une croix d’être issu d’une grande famille à la fortune controversée…

 

Mes impressions de lecture:

Tout d'abord, un grand merci à Babélio et aux éditions Gallimard pour cette lecture.

Si Caryl Férey est le chef de file du polar français comme j'ai pu le lire par ci ou par là, on peut s'inquiéter de la qualité des autres ...

Je n'aime pas trop dire du mal des livres offerts dans une opération masse critique mais, pour celui-ci, je ne vais pas pouvoir faire autrement.

J'adore les polars et j'aime davantage encore les romans qui me permettent de découvrir une époque ou un lieu.

Mais, ici, tout est étouffé par l'écriture. J'ai trouvé l'écriture lourde, excessivement ampoulée et au lyrisme maladroit. J'ai souvent eu l'impression, au détour d'une phrase, de voir l'auteur se rengorger de sa tournure sophistiquée ou d'une image originale. Et c'est exactement ce qui m'a gênée pendant la lecture : on sent trop la présence d'un auteur. J'ai ressenti son ego prendre toute la place au détriment des personnages, de leurs émotions et des miennes.

Les personnages ... un détail m'a profondément gênée ..A un moment Gabriela explique qu'elle aime les femmes parce qu'elle a été agressée par un homme quand elle était enfant.

Ben oui, forcément. Si une femme est attirée par les femmes, il faut trouver une explication, ça ne peut pas être naturel.

Tout est à l'avenant : un livre bourré de clichés, de lourdeurs que je n'ai eu aucun plaisir à lire.

Certes, il a écrit d'autres romans mais il n'est pas le seul et il y a largement plus de bons romans que je n'ai de temps pour les lire. Donc, je m'abstiendrai.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article

Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella