Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 17:09
Critiques et infos sur Babelio.com

Quelques traits noirs, une petite touche de rouge par-ci par-là, un petit oiseau, un bonhomme en pull rayé... c'est Jack ! Jack, "professeur des écoles titulaire mobile"; figure célèbre de la blogosphère des instits, sort ses crayons pour croquer les mille petits moments de la vie de classe. Déjà plébiscités par des milliers d'internautes, la série d'albums " Danger école " est en bonne voie de devenir la meilleure amie du maître d'école, plus encore que la sacro-sainte tablette de chocolat. Véritables phénomènes depuis la rentrée 2007, les dessins de jack proposent un regard différent sur l'école, loin des clichés et des affects. A la manière douce, il remet quelques pendules à l'heure. Ne passez pas à côté de ce "Grand prix des salles des maîtres" ! A lire, à relire, à faire tourner dans les réunions pédagogiques, et à donner en dictée !

 

Mes impressions de lecture:

Cela fait un moment que nous sommes des centaines à nous régaler des dessins de Jack. Il a le ton juste pour saisir ces instants minuscules qui font notre métier. Ces petits instants de bonheurs que nous seul(e)s à connaître, ces grandes solitudes, ce désespoir intense qu'on croit être seul(e)s à partager.

Ce n'est pas juste amusant. C'est aussi se sentir moins seul, mieux compris. On a beau être entouré d'enfants on peut aussi se sentir très seul, isolé. Et ça fait du bien de voir qu'on n'est pas seul dans la galère. Merci Jack!

 

Pour moi c'est un gros coup de coeur.

 

Le blog de jack.

Repost 0
Published by touteseule - dans Bandes dessinées
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 13:26
Critiques et infos sur Babelio.com

 

Résumé de l'éditeur:

Bande dessinée.
Une jeune femme part en voyage dans l’espoir d’oublier celui qu’elle aime et qui l’a quittée. Une autre se demande en quels apprêts elle attendra son amoureux, le soir venu. Une troisième tente de convaincre une de ses semblables des charmes de l’amour saphique, une quatrième promet à son amant qui la délaisse que désormais elle saura… s’aimer !

 

Mes impressions de les lecture:

Le premier mot qui vient à l'esprit est "déconcertant". Je m'attendais à des nouvelles érotiques et je me suis retrouvée face à un bande-dessinée essentiellement en noir et blanc.

J'ai été surprise car autant je trouve que le pouvoir d'évocation de la littérature érotique est immense, autant j'ai été surprise par le peu d'emprise que ce livre prend sur les sens. Ce sont finalement des images très froides, assez loin de toute émotion alors que le texte évoque des émotions très fortes.

Ce qui vient à me faire penser que ce petit livre est bien plus conçu pour nous amener à réfléchir. En tous cas c'est ce qui s'est passé pour moi.

Entre autres à cette question qu'on s'est sans doute tous posée : quelle est la place de la sexualité dans une histoire d'amour? Est-ce que la différence entre l'amitié et l'amour c'est l'absence de relations intimes? Je trouve ça très réducteur et c'est pourtant ce que semble suggérer "propos dépareillés".

 

Ces nouvelles présentent un petit tour d'horizons de relations amoureuses. Visions intimes mais superficielles, comme peut l'être le sexe finalement. La seule qui m'ait dérangée est la première: cette femme qui se soumet à un homme qu'elle veut quitter parce qu'il la fait souffrir m'a gênée car le rapport de domination (ses sens sur ses sentiments) m'énerve. Elle subit et ça m'agace de retrouver cette image de femme soumise.

 

Merci aux éditions "La boîte à bulles" et à Babélio pour cette étonnante découverte.

 

Post scriptum : ça fait une dizaine de jours que j'ai ce livre et je prends énormément de plaisir à le feuilleter, relire une nouvelle, m'attarder sur une image, une expression. Curieusement bien plus qu'à la première lecture...

 


Repost 0
Published by touteseule - dans Bandes dessinées
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 15:26

 

L'histoire:

Il était une fois Mortefond, charmant village de Lorraine qui s’apprête à fêter la Noël. le père Cornusse joue comme chaque année le rôle du Père Noël, tandis que Catherine, sa fille, rêve d’un prince charmant et que les hommes du village rêvent à elle. Prosper Lepicq, un étranger au village, se joint à la population locale pour la fête. Mais après la messe, on découvre le corps du Père Noël, assassiné ! Qui parmi ce panel de personnages truculents a bien pu commettre le meurtre, dans ce bourg isolé et apparemment paisible ?Voici, par les facétieux Adam et Convard, l’adaptation très libre d’un roman de Pierre Véry, datant de 1934 et adapté au cinéma en 1941 par Christian Jaque. Un album flirtant entre le merveilleux et le policier, magnifiquement dessiné par Paul, dont le graphisme original, poétique et pictural, ne cesse de s’affirmer.

Mes impressions de lecture:

Bof... IL aurait peut-être fallu que je lise le roman ou vois le film avant

Je ne suis pas très amatrice de BD mais je n'ai pas vraiment apprécié le graphisme, j'ai trouvé que beaucoup de choses tombaient comme un cheveu sur la soupe (du genre "je vous aime " "moi aussi je vous aime" et hop on a la love story de la fin).

Je l'ai lu jusqu'au bout mais je pense que j'aurais mieux goûté à la truculence des personnages avec un roman.

Repost 0
Published by touteseule - dans Bandes dessinées
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 15:52

Genre : Bédé historique


Difficulté de lecture:

L'histoire (d'après l'éditeur):

Le Roi Charles VI ayant plus ou moins perdu la raison, les Armagnacs, jusqu’alors au pouvoir, sont dirigés par le connétable Bernard d’Armagnac, commanditaire de l’assassinat des deux premiers dauphins du trône de France. Tanneguy du Châtel, simple homme de guerre, sauve de justesse le dernier héritier en le mettant à l’abri d’un Paris assiégé par les Bourguignons.

Mon avis:
Très bonne BD historique qui nous envoie au coeur de la guerre de cent ans. On a lu les trois premiers tomes et... vivement le quatrième!
Repost 0
Published by touteseule - dans Bandes dessinées
commenter cet article
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 18:31


Genre
:  fantasy pour enfants

En un mot: l'enfance

Difficulté de lecture :

 
L'histoire (4ème de  couverture) :
On les surnomme les Légendaires. Ils sont cinq. Ils incarnent les vraies valeurs oubliées (noblesse, courage, intelligence, etc.) Ils sont grands. Ou plutôt, ils l’étaient… Lors de leur dernier combat contre les forces maléfiques, les choses se sont mal terminées, et tous les adultes sont redevenus des enfants ! Aujourd’hui les Légendaires doivent racheter leur bévue…

 
Mon avis :
C'est léger et amusant. Une fantasy toute en douceur. Cette BD reste sur des schémas de fantasy mais allégée pour les enfants. Des petits jeux de mots, posés par ci ou par là. Des épreuves, des sacrifices, du surnaturel mais tout cela dans une petite bulle de savon.
Des caractères bien trempés et très amusants.
Je vous parie que, si vous mettez le nez dedans, vous serez comme moi rapidement accros à ces 5 garnements (6 en fait... mais chut).
Repost 0
Published by touteseule - dans Bandes dessinées
commenter cet article
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 12:15
murena.gif
Genre : BD historique (en 6 tomes pour l'instant)

En un mot: sanglant

Difficulté de lecture :
livres--1-.giflivres--1-.gif (surtout le premier tome ensuite c'est très facile à lire)

L'histoire (fnac) : Mai 54, Rome, midi. Il fait une chaleur torride sur l'arène et les quelques gladiateurs survivants qui essaient encore de s'entretuer n'amusent plus personne, sauf l'empereur Claude, affalé dans les gradins déserts, avide d'entendre le dernier râle du dernier combattant...

Mon avis : déjà je ne vous parlerai du graphisme parce que je n'y connais rien.
J'ai trouvé le premier tome confus (avis partagé par les autres lecteurs dans mon entourage). Les personnages sont très mal introduits, on les confond. J'ai souvent été obligée de repartir en arrière pour retrouver le fil de l'histoire. Les suivants sont bien plus agréables à lire.
Cette série donne une vision de la Rome antique très réaliste (violente, sanglante,..). Elle m'a fait penser à la série "Rome" à la télé. Ceux qui apprécient cette période historique vont se régaler parce que les faits historiques sont, semble-t-il, bien respectés et le climat de l'époque très bien rendu.

Repost 0
Published by touteseule - dans Bandes dessinées
commenter cet article

Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella