Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 16:43

L'histoire:

A Macondo, petit village isolé d'Amérique du Sud, l'illustre famille Buendia est condamnée à cent ans de solitude par la prophétie du gitan Melquiades ... Dans un tourbillon de révolutions, de guerres civiles, de fléuax et de destructions, elle vit une épopée mythique, à la saveur inoubliable, qui traverse les trois âges de la vie : naissance, vie et décadence ..

 

Mes impressions de lecture:

Je suis passée à côté.

Je ne sais pas si c'est parce que je l'ai lu malade ou fatiguée ou trop lentement (1 mois et demi sur un livre ça ne m'était jamais arrivée) mais les 460 pages de la version poche m'ont semblé d'une longueur insupportable. Je me suis emmêlée les pinceaux avec leurs José, Arcadio, Aureliano, José Arcadio, Auréliano José et autres Auréliano le second ...

Certes c'est une magnifique fresque épique, un monument de la littérature, mais sans la poésie d'un coeur cousu ou la douce folie de la maison aux esprit. J'ai d'ailleurs une folle envie de les relire tous les deux pour me remettre de belles choses devant les yeux.

J'attendais beaucoup et j'ai été déçue.

Repost 0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 20:01

L'histoire:

Isidro Parodi, le détective chargé de résoudre les six énigmes policières qui lui sont proposées, est lui-même en prison depuis plusieurs années.
Cette solitude, cette absence au monde, renforcent en lui une clairvoyance, une sagesse retorse, une concentration qui lui permettent de débrouiller les fils enchevêtrés des affaires les plus impénétrables. Six visiteurs viennent ainsi l'un après l'autre lui exposer le mystère qui les tracasse, et, chaque fois, Parodi formulera un éblouissant diagnostic. Bonne occasion pour Borges et Bioy Casares de faire défiler devant nous une incroyable galerie de personnages prélevés dans tous les milieux argentins.

 

Mes impressions de lecture:

Ecrit comme un amusement intellectuel entre deux amis, ce roman est composé de six énigmes. L'écriture est.. comment dire... alambiquée, tortueuse ... pénible à lire. C'est un exercice amusant au début mais au-delà de 100 pages j'ai lâche l'affaire. Un livre offert en cadeau avec l'achat de deux poches. J'en ai eu pour mon argent ;)

Repost 0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 10:29
Critiques et infos sur Babelio.com

 

L'histoire (éditeur):

 Dans le Mexique du début du siècle, en pleine tempête révolutionnaire, Tita, éperdument éprise de Pedro, brave les interdits pour vivre une impossible passion. À cette intrigue empruntée à la littérature sentimentale, Laura Esquivel mêle des recettes de cuisine. Car Tita possède d'étranges talents culinaires : ses cailles aux pétales de roses ont un effet aphrodisiaque, ses gâteaux un pouvoir destructeur. L'amour de la vie est exalté dans ces pages d'un style joyeux et tendre, dont le réalisme magique renvoie aux grandes oeuvres de la littérature latino-américaine. Chocolat amer, adapté en film sous le titre Les épices de la passion, s'est vendu à plus de quatre millions d'exemplaires dans le monde.

 

Mes impressions de lecture:

Evidemment j'ai aimé ce roman sensuel, chaleureux où la magie se mêle aux traditions. Il m'a d'ailleurs fait penser à "la maison aux esprits", en moins bien quand même...

Evidemment j'ai trouvé cette héroïne incroyablement attachante..
Mais j'ai eu un petit goût de trop peu. J'aurais aimé un peu plus de magie, un peu plus de magie, un peu plus de péripéties... J'ai eu la sensation que tout était resté un peu contenu.

Peut-être parce que je n'ai pas du tout acroché avec le personnage de Pedro, un peu lâche à mon goût. Si j'avais été Tita je lui aurais préféré mille fois John, qui est le seul qui l'ait sauvée, protégée. Pedro ne fait que prendre et lui donne bien peu, fuit quand il faudrait se battre, n'accepte pas qu'elle soit heureuse avec un autre alors que John l'accepte.

 

Une lecture très agréable et surprenante quand même , mais une fin qui m'a un peu laissée sur ma faim (le vilain jeu de mots!).

 

Et Virginie en dit ceci.

Repost 0
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 15:31
Genre : saga familiale

En un mot: un zest de fantaisie

Difficulté de lecture
:
livres--1-.gif

L'histoire : C'est l'histoire de la famille Trueba.  Le chef de famille c'est Esteban. Il est parti de rien, a gravi les échelons sociaux à la force de son poignet et de sa volonté. Sa femme c'est Clara, légère, volatile, qui converse avec les esprits.  C'est l'histoire de leur vie dans un pays (le Chili) en plein changement, en pleine  mutation.
Mon avis :
Un des livres que j'ai lus plusieurs fois. Isabel Allende nous y fait découvrir une galerie de personnages  tous plus colorés les uns que les autres.
Elle nous fait aller à la rencontre d'Esteban et de Clara. Si j'ai relu ce livre autant de fois je crois que c'est pour retrouver Clara. Si présente et si absente. Si clairvoyante, lumineuse mais si légère. Elle fait partie de ces personnages qu'on aimerait connaître dans la vraie vie.
Ce livre c'est aussi une découverte du Chili, des bouleversements sociaux et politiques qu'il a connus.
Ce livre c'est aussi un petit, un minuscule grain de folie. Est-ce de la folie ou de la fantaisise d'ailleurs? Ce dont je suis certaine c'est que c'est juste ce qu'il faut pour qu'on ne sache plus très bien si on est dans le rêve ou la réalité.

Je n'ai pas ce livre à la maison mais , rien que de vous en parler, j'ai envie folle de le relire.
Repost 0

Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella