Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 10:57

L'histoire:

L'Empire ressuscité : quatre-vingts mondes sous la domination d'un Empereur immortel. Son ennemi : la secte des Rix, fanatiques cyborgs dont le but est de faire émerger des I.A. toutes-puissantes sur chaque planète. Le secret de l'immortalité détenu par le souverain permet d'accroître les populations et de renforcer ses armées. Quand la soeur de l'Empereur, l'Impératrice-enfant, est capturée par les Rix, le Père des immortels craint que son secret ne tombe entre les mains ennemies. Le commandant Laurent Zai, héros de guerre célèbre, est envoyé en mission de sauvetage. S'il échoue, il lui faudra renoncer à l'immortalité et bien plus encore...

 

Mes impressions de lecture:

"Succession" regroupe les deux tomes "les légions immortelles" et "le secret de l'Empire".

Après avoir tant adoré "les légions immortelles", j'attendais la suite avec énormément d'impatience. Flop ...

C'est un tome 2, sans être un tome 2 ... Pas de nouveau personnage (ou si peu), pas d'enrichissement de l'intrigue (ou si peu) ... C'était toujours aussi riche du point de vue inventivité technologique mais redondant d'un point de vue romanesque. On aurait aimé voir la relation Zaï/Hobbes s'enrichir au du moins s'étoffer. Les personnages prendre plus d'ampleur. ça n'a pas été le cas.

Et le secret de l'Empire. J'ai lu beaucoup de critiques au sujet de ce secret, pas si incroyable que ça. C'est vrai, c'est l'éléphant de 600 pages qui accouche d'une souris. Mais la souris qu'il fallait, pour fermer la boucle. Ce roman est sur la mort, sa place, son rôle, la frayeur qu'elle suscite et les religions quie se construisent autour. J'ai bien aimé retrouver à la fin du roman une réflexion autour de "la vieille ennemie" pour finir sur l'aspect le plus intéressant, à mon goût, de ce roman.

Repost 0
Published by touteseule - dans Science fiction
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 18:13
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

On a réuni dans ce volume une dizaine de textes de l'auteur d'« Ubik » parus entre 1964 et 1974. Outre la nouvelle qui a inspiré le film « Total Recall » on y trouvera plusieurs textes essentiels : « La foi de nos pères », « La fourmi électronique », la célèbre « conférence » donnée au Festival de Metz le 24 septembre 1977 et aussi une interview réalisée par Patrice Duvic, à Marin County quelques années plus tôt. Bref, un outil INDISPENSABLE pour mieux connaître ce géant de la littérature américaine du XXI° siècle.

 

Mes impressions de lecture:

Le truc qui m'agace toujours : les gens qui se prétendent lecteurs de SF et ne connaissent pas DIck. C'est un des pères de la SF, il était d'une modernité stupéfiante. C'est une source d'inspiration pour de nombreux cinéastes. Werber, après le succés des fourmis, s'est très largement inspiré de Dick ...

Minority report : pas du tout la même histoire que le film avec Tom Cruise. J'ai été surprise, mais plutôt agréablement. On est davantage dans le questionnement moral que dans l'action. Forcément c'est mieux.

Jeux de guerre : excellent !

Total recall : pas du tout la même histoire que le film non plus. Comme pour minority report, on est plus dans la réflexion et moins dans l'action.

 

En résumé, un classique de la SF à lire !

Repost 0
Published by touteseule - dans Science fiction
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 16:00

L'histoire:

Un conflit entre immortels et machines : une guerre psychologique et technologique qui met en péril le secret de l'Empereur immortel.

L'Empire ressuscité : quatre-vingts mondes sous la domination absolue d'un empereur immortel. Son ennemi : la secte des Rix, fanatiques cyborgs dont le but est de faire émerger des I.A. toutes puissantes sur chaque planète qu'ils rencontrent puis de les vénérer comme leurs dieux.
Le secret de l'immortalité détenu par le souverain permet d'accroître les populations et de renforcer ses armées. Ses partisans les plus farouches, les « gris », ont peu d'opposants si ce n'est le parti du sénateur Nara Oxham, qui milite pour que cesse la résurrection des morts.
Quand la soeur de l'Empereur, l'Impératrice-enfant, est capturée par les Rix, le Père des immortels craint que son secret ne tombe entre les mains ennemies. Le commandant Laurent Zaï, héros de guerre célèbre, est envoyé en mission de sauvetage. S'il échoue, il lui faudra renoncer à l'immortalité et bien plus encore...

Première partie du space opera Succession, Les légions immortelles nous entraînent dans un futur lointain où humains et machines luttent pour sauvegarder l'intelligence. Oui, mais laquelle ?

 

Mes impressions de lecture:

Comment un auteur peut-il écrire une merde comme "the midnighters" et une telle merveille?

C'est incompréhensible.

L'histoire est d'une densité incroyable, on se pose dix questions par page. Notamment le rapport à la v ie et à la mort, qui sont les questions essentielles s'il en est.

une des héroïnes soutient que la mort est nécessaire à l'évolution des idées. Que les morts entraînent avec eux leurs conceptions et laissent le champ libre aux générations suivantes. ça se défend comme idée...

L'amatrice de SF que je suis a été subjuguée par la richesse de ce premier tome. Il a juste un minuscule petit défaut.. Le tome 2 est épuisé et indisponible dans toutes les bibliothèques aux alentours.

 

Citation

Su Terra prime, quelques siècles avant l'avènement du vol spatial, la plupart des gens s'imaginaient que le soleil tournait autour de la planète.[...]
Les données d'observation s'accumulèrent contre la théorie géocentrique pendant une longue période. de nouveaux modèles furent créés, centrés sur le soleil, plus élégants et plus logiques. [...]
Mais lorsque la théorie héliocentrique fut imaginée avec toute son élégance et sa clarté, il se produisit quelque chose de plutôt surprenant . [...]
Quasiment personne ne voulut la croire, dit Oxham. la nouvelle théorie fut débattue un moment, gagna quelques adeptes mais fut ensuite interdite et presque entièrement abandonnée.
-Pourtant les gens ont forcément fini par prendre conscience. Sinon, nous ne serions pas ici, à deux mille années lumières de la Terre.
-Il n'y a pas eu de prise de conscience. Très peu ont changé d'avis. Les scientifiques qui avaient grandi avec s'en tinrent en grande majorité à l'ancienne théorie.
- Mais alors, comment ...
-Ils sont morts, capitaine.[...] Ou plutôt ils ont rendu à leurs descendants le service de bien vouloir mourir. ils ont laissé le monde à leurs enfants avec leurs idées neuves. ainsi les idées neuves ont pu devenir la réalité. Uniquement grâce à la mort.

Repost 0
Published by touteseule - dans Science fiction
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 16:44

L'histoire:

Un homme d'une trentaine d'années, jeune père de famille, se met soudainement à rétrécir. Jusqu'où cela peut-il aller?

 

Mes impressions de lecture:

En stage on nous avait expliqué une fois la différence entre merveilleux, SF, fantastique et autres romans d'anticipation. Si aujourd'hui les romans mélangent souvent les genres, on est là dans un roman de science-fiction qui tient du cas d'école; Un homme ordinaire dans un univers ordinaire. Et hop tout bascule dans le beaucoup moins ordinaire...

 

J'ai vraiment retrouvé les mêmes principes la même ligne directrice que dans "je suis une légende" du même auteur. Un homme se retrouve seul et doit combattre pour survivre. Il combat courageusement; ne cède pas une once de terrain, malgré ses doutes, ses moments de faiblesse pendant lesquels il voudrait bien baisser les bras.

Si dans les deux romans il est question de survie il est aussi grandement question d'humanité.

Et de ce qu'il en reste à la toute fin.

Repost 0
Published by touteseule - dans Science fiction
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 17:57

L'histoire:

Un groupe d'élite, formé dès l'enfance à faire face, part des confins d'une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l'origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d'un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou. Expérience de lecture unique, La Horde du Contrevent est un livre-univers qui fond d'un même feu l'aventure et la poésie des parcours, le combat nu et la quête d'un sens profond du vivant qui unirait le mouvement et le lien. Chaque mot résonne, claque, fuse : Main Damasio joue de sa plume comme d'un pinceau, d'une caméra ou d'une arme... Chef-d'œuvre porté par un bouche-à-oreille rare, le roman a été logiquement récompensé par le Grand Prix de l'Imaginaire

 

Mes impressions de lecture:

Un roman énorme à tous points de vue!

Une expérience de lecture assez nouvelle (vérifiez bien qu'il y a le marque page avant de l'acheter sinon la lecture peut s'avérer difficile, voire impossible), un monde, des êtres hors norme, une échelle de temps inhabituelle... A priori la lecture de ce roman n'est pas bien difficile mais elle se révèle vite rugueuse, hardue, inégale, à la mesure de ce contre que nous partageons avec la 34ème horde.

 

J'ai adoré ce roman mais cela fait une semaine que je cherche les mots pour en parler. peut-être parce qu'il n'a pas laissé des mots, que des images, des émotions et... quelques symboles que je ne peux pas hélas reproduire.

J'ai été peiné de quitter Golgoth, Pietro, Sov, Caracole, Coriolis et tous les autres mais je crois qu'ils sont bien là où ils sont.

 

La langue est magnifique, à la mesure de chaque personnage : je vous en donne un petit aperçu. Un grain de sable dans les 700 pages du roman.

 

Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !

 

La musique est comme le vent, elle ne s'arrête jamais ; c'est nous qui arrêtons d'écouter.

 

N'acceptez pas que l'on fixe, ni qui vous êtes, ni où rester. Ma couche est à l'air libre. Je choisis mon vin, mes lèvres sont ma vigne. Soyez complice du crime de vivre et fuyez ! Sans rien fuir, avec vos armes de jet et à la main large, prête à s'unir, sobre à punir. Mêlez-vous à qui ne vous regarde, car lointaine est parfois la couleur qui fera votre blason.

 

Le nœud qui me soudait à Caracole, en corde à rire, en fil de rien, une complicité et des regards, du bout à bout de joies en chanvre, tissées en laine de tout, ce nœud vibra alors plus dense qu'un métal, presque aussi puissant qu'un vif.

 

Le véritable héroïsme, neuvième Golgoth, c'est d'accepter la honte de survivre, conclut, d'une flèche acérée, Matsukaze Melicerte.

 

Demain était annulé - Jusqu'à nouvel ordre.

 

Engage le jeu que je le gagne.

 

Je redondais, au lieu de vagabondir.

 

A voir, la bande annonce.


Repost 0
Published by touteseule - dans Science fiction
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 10:35
Critiques et infos sur Babelio.com

 

L'histoire:

Ça vous dirait de vivre votre propre autopsie ?
De rencontrer le Diable ?
De vous tuer par désespoir dans les plaines enneigées du Minnesota ?
De fuir la police en compagnie de Dillinger ?
De devenir assassin via l’internet ou de trouver la petite pièce porte-bonheur qui vous fera décrocher le jackpot?
Alors, laissez-vous guider par Stephen King.

 

Mes impressions de lecture:

Y a-t-il un âge pour les lectures? Je ne sais pas. Mais ce que je sais c'est que je n'ai pas retrouvé le plaisir de lire Stephen King comme je l'avais il y a 20 ans.

La plupart de ces nouvelles sont plates, un peu attendues, voire décevantes.

Les 3 dernières sortent un peu du lot "1408", "un petit tour en bolid'" et 'petite chansseuse". POur le reste, on lit la nouvelle attendant anxieusement une chute qui ne vient pas.

J'avai lu il y a quelques années "Brumes" qui était aussi un recueil de nouvelles et que je conseille largement plutôt que celui-ci.

Bof donc...

Repost 0
Published by touteseule - dans Science fiction
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 18:19

L'histoire (quatrième de couverture):

" Il retira sa chemise et la roula en boule.
De l'anneau bleu tatoué autour de son cou jusqu'à la taille, il était couvert d'illustrations. "Et c'est comme ça jusqu'en bas", précisa-t-il, devinant ma pensée. "Je suis entièrement illustré. Regardez !" Il ouvrit la main. Sur sa paume, une rose. Elle venait d'être coupée ; des gouttelettes cristallines émaillaient ses pétales délicats. J'étendis ma main pour la toucher, mais ce n'était qu'une image. "Mais elles sont magnifiques ! m'écriai-je.
- Oh oui, dit l'Homme Illustré. Je suis si fier de mes Illustrations que j'aimerais les effacer en les brûlant. J'ai essayé le papier de verre, l'acide, le couteau. Car, voyez-vous, ces Illustrations prédisent l'avenir. "

 

Mes impressions de lecture:

Sans enthousiasme.. Les premières nouvelles étaient bien mais je me suis assez vite lassée. Je pense que c'est du à la période à la fatigue car j'aime la SF et cet auteur. Dans certaines, j'ai même trouvé que c'était un peu convenu.

Bref, un peu déçue.

Repost 0
Published by touteseule - dans Science fiction
commenter cet article

Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella