Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 21:37

L'histoire :

Le 21 mars 1931, en pleine Dépression, dans le stade de Los Angeles, Douglas Fairbanks donne le départ de la Trans-America : 2000 athlètes dont 121 femmes, venus de soixante pays, s’élancent vers l’est. Ils doivent rallier New-York en passant par le désert Mojave, Las Vegas, Les Rocheuses, Chicago, effectuant chaque jour un marathon. Cette course dotée de 360 000 dollars de prix, la plus grande jamais organisée, est l’invention d’un entrepreneur audacieux, Charles C. Flanagan, inspiré d’un personnage réel. Grâce à l’auteur, ancien athlète, on partage les souffrances de cette armée hétéroclite qui fond au fil des jours. 862 coureurs atteindront New-York ; parmi eux MacNab suit le destin d’un vétéran américain Doc Cole, du syndicaliste Mike Morgan, de l’Ecossais Hugh McPhail, qui fuit la crise, du lord anglais Peter Thurleig, ou de Juan Martinez, un Mexicain ambassadeur de son village…

 

Mes impressions de lecture:

Ce roman est mon Arlésienne, mon Graal.

Ce la fait 10 ans que je le cherche et, non seulement, il est réédité par Autrement (mille mercis pour cette réédition), mais en plus je l'ai reçu grâce à la masse critique Babélio. Hourra! Hourra! Hourra !

Ce roman est une merveille. On s'attache à chaque personnage, on tremble à chaque imprévu, on frémit de plaisir quand Flanagan fait des miracles pour dépasser chaque obstacle.

On sent l'amour du sport transpirer dans chaque mot. L'amour de l'effort individuel, du dépassement de soi. Ce livre sent la sueur, les tripes, l'espoir, l'amitié. On voudrait que Doc Cole vienne nous donner des conseils, on voudrait être l'amie de Kate, serrer Morgan dans nos bras. On voudarit que chacun d'eux exister. J'ai cherché il y a dix ans et j'ai encore cherché cette fois-ci. Le seul endroit où ils existent dans notre imagination chaque fois qu'on lit ce roman.

 

Alors lisez-le, offrez-le. Faites-leur revivre encore une fois cette magnifique aventure.

 

Et merci encore aux éditions Autrement et à Babélio

Repost 0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 11:47
9782070300891.gif

L'histoire (quatrième de couverture):
Les services sociaux installent un pédophile avéré bénéficiant de la liberté conditionnelle en face… d'un jardin d'enfants. Un policier exemplaire se jette d'une falaise alors que les voies de l'ascension sociale lui étaient ouvertes. Des gosses disparaissent du jour au lendemain, sans que leurs familles n'aient la moindre explication. Un tueur en série revient libre des États-Unis pour narguer John Rebus et les médias, dans un jeu terrifiant dont nul ne sait qui sera la prochaine victime… Décidément, rien ne va plus dans la ville d'Édimbourg. Comment faire la part des choses ? Partagé entre la raison d'État, les fidélités intimes, le désir de justice et les nostalgies du passé, l'inspecteur John Rebus, une fois de plus, va devoir affronter ses propres contradictions.

Mes impressions de lecture
:
Tout d'abord un grand chapeau pour la qualité de l'objet. C'est un livre de poche qui m'a été prêté et, comme tout le monde je pense, j'ai toujours peur de l'abîmer, de trop plier la couverture... L'ensemble est d'une telle qualité (matière + reliure) qu'il est encore comme neuf. C'est Folio policier de chez Gallimard et c'est à souligner.

Premier auteur écossais que je lis!
Attention début foisonnant. Ca part dans tous les sens: un jeune homme sans histoire disparaît, un policier promis à une belle carrière se suicide, un tueur en série s'installe à Edimbourg, un pédophile est installé face à un jardin d'enfants, un procès pour pédophilie dans un foyer pour jeunes d'ouvre. Seul point commun : l'inspecteur Rebus. Un héros un peu sur le retour, fragile, fracassé de partout, en proie au doute. Personnage très attachant, avec ses forces, ses faiblesses, ses erreurs (l'évolution de son rapport avec le pédophile est assez remarquable). On a envie de le suivre ce bonhomme-là.
Comme c'est un roman, on se dit que tous ces départs d'histoire vont se rejoindre à un moment ou à un autre. Forcément... Ou pas...

Un très bon policier, bien rythmé avec ce qu'il faut d'espoir et de cynisme. Des petites touches d'humour, de second degré. Un petit peu plus ne m'aurait pas déplu.
Je n'ai qu'un regret : Ian Rankin est connu pour pour ses jeux de mots, ses "scotticismes" et j'ai lu que les romans traduits en perdaient un peu de leur sel. Dommage.. Donc à lire en VO pour ceux qui en sont capables!
Repost 0

Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella