Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 10:34
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Ritwik Gosh, 22 ans, ayant quitté sa ville natale de Calcutta après la mort de sa mère, décide de s’établir en Angleterre dans les années 1990 avec l’espoir de repartir à zéro. Mais pour cela, Ritwik doit commencer par donner un sens à son passé, et surtout exorciser les relations dévorantes qu’il a entretenues avec sa mère, et qui lui ont laissé tant de cicatrices…
Ritwik va tenter sa chance à Oxford, puis à Londres, mais peu à peu son existence se délite dans les bas-fonds incertains de la ville, là où survivent les immigrants illégaux. Pour conjurer sa solitude, il s’évade dans l’écriture, et imagine la vie d’une Anglaise établie au Bengale, Miss Gilby, qui enseigne l’anglais, la musique et les bonnes manières occidentales à l’épouse d’un notable bengali, juste avant la partition de l’Inde. Ritwik est logé chez une vieille dame de 86 ans, Anne Cameron, fragile et blessée, qui lui offre l’hospitalité en échange de soins dont elle a besoin. Une nuit, dans les environs peu sûrs de King’s Cross, Ritwik fait la rencontre du mystérieux Zafar bin Hashm, incroyablement riche, possible marchand d’armes. Ritwik pourra-t-il enfin trouver la rédemption à laquelle il aspire tant ?

 

Mes impressions de lecture:

Un voyage en Inde sans concession.

Un peu trop triste et hopless à mon goût ..

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 10:22

L'histoire:

Il a l'air d'un roi, le fleuve. Il est là depuis toujours, rouge à force de creuser l'argile, rivière Rouge, c'est son nom. La nuit, il brille. Le jour, il est plat comme le verre et ne reflète que le ciel, les nuages et les arbres. Il semble ne pas nous voir. Nous sommes une quinzaine, nous venons ici presque chaque jour depuis deux semaines tant la chaleur semble vouloir nous punir, mais il passe, indifférent à nos enfants qui s'élancent, à leurs mères qui disent, Attention au courant, et aux vieilles, comme moi, qui se retranchent à l'ombre sur leurs sièges pliants.

Rien ne trouble le fleuve. Il connaît son sort, il descend l'Amérique et s'en va se noyer dans le Mississippi puis dans la mer. Il est tout petit là-bas dans la mer, mais si grand devant nous. J'ai peur de lui. J'ai l'impression qu'il rit, qu'il rit du pont un peu plus loin qui rouille en ayant cru l'enjamber, qu'il rit de nous aussi, de nos mains et nos pieds incapables de nager, de nos sueurs froides quand passe la police, j'ai l'impression que nous sommes comme les feuilles mortes qui dans quelques mois se détacheront des arbres, poussières dans l'eau.

 

Mes impressions de lecture:

Ce roman a comme point de départ un fait divers de 2010 du Missouri, la noyade d'un groupe de jeunes noirs qui se baignaient dans une rivière. Ils se sont noyés parce qu'ils ne savaient pas nager. Ils se sont noyés à cause de la ségrégation ordinaire, celle sui dicte aux noirs qu'ils n'ont pas à aller à la piscine.

Ce fait divers est l'occasion d'entrer dans cette famille et de se rendre compte, de l'intérieur, que naître noir au XXIème siècle dans le sud des Etats-Unis ne donne pas les mêmes chance que naître blanc.

Une très belle lecture.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 10:09

L'histoire:

Quand Honor Bright se décide à franchir l'Atlantique pour accompagner, au cœur de l'Ohio, sa sœur promise à un Anglais fraîchement émigré, elle pense pouvoir recréer auprès d'une nouvelle communauté le calme de son existence de jeune quaker : broderie, prière, silence. Mais l'Amérique de 1850 est aussi périlleuse qu'enchanteresse ; rien dans cette terre ne résonne pour elle d'un écho familier. Sa sœur emportée par la fièvre jaune à peine le pied posé sur le sol américain, Honor se retrouve seule sur les routes accidentées du Nouveau Monde. Très vite, elle fait la connaissance de personnages hauts en couleur. Parmi eux, Donovan, «chasseur d'esclaves», homme brutal et sans scrupules qui, pourtant, ébranle les plus profonds de ses sentiments. Mais Honor se méfie des voies divergentes. En épousant un jeune fermier quaker, elle croit avoir fait un choix raisonnable. Jusqu'au jour où elle découvre l'existence d'un «chemin de fer clandestin», réseau de routes secrètes tracées par les esclaves pour rejoindre les terres libres du Canada.

 

Mes impressions de lecture:

Si ce roman est aussi bien écrit et agréable à lire, on est quand même un petit cran en-dessous de la jeune fille à la perle mais un tout petit cran.

Cette incursion dans la vie des quackers est en tous points passionnante. On y découvre leur vie, leurs habitudes, leurs croyances et leurs contradictions ...

Honor est un prétexte à cette découverte et permet de jeter sur cette communauté un regard à la fois bienveillant et interrogateur.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 10:05
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Lyse-Rose ou Emilie? Quelle est l'identité de l'unique rescapé
d'un crash d'avion, un bébé de trois mois?

Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée Libellule. Dix- huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert
le fin mot de l'affaire, avant d'être assassiné, laissant derrière
lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.

Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du
Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le
lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu'à ce que
les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que
les ricochets du destin? Ou bien quelqu'un, depuis le début,
manipule-t-il tous les acteurs de ce drame?

 

Mon avis

Un très joli roman, bien écrit, touchant, surprenant ...

A lire !

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 22:52

Résumé de l'éditeur:

Divisé, plombé par ses problèmes politiques, économiques et sociaux, notre pays subit une longue et grave crise, sans que le stérile mouvement de balancier qui fait alterner au pouvoir les traditionnels partis de droite et de gauche y apporte le moindre commencement de solution. Les élites se maintiennent en place, et le monopole de la révolte grandissante est laissé aux extrêmes.

Convaincu que le problème n'est pas la classe politique mais les citoyens (Jusqu'à quand allons-nous assister à ce spectacle sans réagir ? Resterons-nous inertes et obéissants ? Que ferons nous, ou pas ?), Alexandre Jardin écrit aujourd'hui un manifeste enthousiaste, un appel à une société d'acteurs se prenant en main au lieu d'être spectateurs de leur morosité – à l'image de ce marchand malouin qui, à la question « Comment l'État peut vous aider ? » que lui posait Colbert, répondit : « laissez-nous faire ! »

Ce livre de colère positive est également un comming out : Alexandre Jardin y avoue qui se cache sous le romancier alerte et joyeux qu'il a longtemps été.

Dans un récit très personnel, il raconte sa double-vie de citoyen engagé désormais à 100% dans une stratégie en cours pour relancer la France par en bas sans rien attendre d'en haut

Commencé avec l'association Lire et Faire Lire (qui a depuis plus de quinze ans entrepris avec succès de donner le goût de la lecture à tous les enfants de nos écoles), ce combat quotidien de militant associatif se poursuit aujourd'hui avec Bleu, Blanc, Zèbre, une association en plein développement qui a résolu de fédérer les Faizeux – pas les diseux – qui, sortant du cadre, fabriquent déjà des solutions concrètes, au sein de la sphère privée comme de la sphère publique, pour réparer notre nation, et ce dans tous les domaines (chômage, alimentation, bancarisation, couverture sociale, alphabétisation, transports, etc.)

Tour à tour livre d'analyse, passage aux aveux, roman d'action peuplé de personnages truculents et mode d'emploi d'une révolution solidaire, Laissez-nous faire dévoile la stratégie de la société civile menée par Alexandre Jardin pour qu'en 2017 les Républicains puissent faire obstacle au recours extrémiste, retrouver la puissance et la joie d'agir, et donner l'envie de recommencer l'époque et notre pays !

Mes impressions:

Comment ne pas succomber. J'adhère à 100 % à ce qu'il dit, C'est exactement ça, les mêmes constats, les mêmes peurs.

Ce qu'il dit à voix haute, c'est ce que beaucoup d'entre nous chuchotons, en douce, loin des oreilles qui écoutent les discours de nos hommes politiques en croyant qu'ils parlent d'un vrai projet auquel ils croient, qui ont oublié que leur seul et unique objectif c'est d'avoir de bons résultats aux élections.

Passé le constat vient le temps de l'analyse et de l'action. Suis-je une faizeuse ou une dizeuse? Est-ce que son action aussi ambitieuse soit-elle, a la moindre chance?

Un livre à lire pour comprendre.

Et après l'avoir lu, je vous parie que vous vous direz également : "et moi, qu'est-ce que je peux faire?"

http://www.bleublanczebre.fr/

 

Pour garder l'affection de sa moitié, mieux vaut lui proposer un rôle majeur dans votre vie. Personne n'aspire durablement à celui de potiche. Les Français ne veulent plus que l'on agisse sans eux ou comme malgré eux. Et si votre femme ou mari en est à déjà forniquer ailleurs, je vous conseille vivement de tout remettre en question – sinon, il ou elle se carapatera. Dès lors, l'hypothèse impensable devient chaque jour plus plausible : si la société civile ne change pas drastiquement la donne politique dans un délai très court en désobéissant à ses vieilles fidélités, Marianne finira par coucher avec le FN, pas parce qu'elle en rêve mais parce que nos partis se seront conduits comme de vieux maris perclus d'habitudes et sûrs de la posséder pour toujours.

 

 

Dans tous ses métiers, on trouve des gens en réinsertion qui, une fois formés, fileront dans les entreprises avec qui il a signé des accords de formation. Et, comme ce perfectionniste manquait de produits frais, il a acheté des fermes ! Ce généreux raisonne comme un couteau suisse qui s'inventerait des lames chaque semaine. Il n'en finit pas de faire jaillir des solutions opérationnelles là où les petits-gris qui ondoient dans les ministères ne voyaient qu'enlisements et problèmes. Le fréquenter, c'est apprendre à voir la vie dans le bon sens, à considérer la France comme un réservoir d'énergies dormantes... à réveiller !

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 22:20

L'histoire:

En 1897, alors que la Grande-Bretagne est lancée dans une course à l'armement, l'inspecteur Pitt doit trouver celui qui a sauvagement tué puis défiguré une jeune femme ressemblant fort à la servante du haut fonctionnaire Dudley Kynaston. Derrière ce meurtre sanglant, chercherait-on à atteindre cet expert du gouvernement détenteur de nombreux secrets sur la stratégie navale britannique ? Tandis que d'autres meurtres surviennent, Pitt aura besoin de tout le secours de Charlotte et de sa soeur Emily, dont le mari vient d'obtenir un siège de député au Parlement.

 

Mes impressions de lecture:

C'est terrible. J'ai lu ce roman il y a moins d'un mois et j'ai déjà oublié ... C'est mauvais signe ..

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 22:05
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Herbjörg Maria Björnsson. Un nom imprononçable que vous n’êtes pas près d’oublier.

Condamnée à vivre dans un garage avec pour seule compagnie son ordinateur portable, une provision de cigarettes et une grenade datant de la fin de la Seconde Guerre mondiale, une octogénaire islandaise atteinte d’un cancer en phase terminale revient sur sa vie en attendant la mort.

Car Herra, comme on l’appelle, a beaucoup de choses à raconter. Petite-fille du premier président d’Islande, fille d’une paysanne et du seul nazi islandais avéré, elle a, au fil de son existence mouvementée, vécu la guerre et l’exil, connu beaucoup d’hommes, parfois célèbres, et vu la mort, de bien trop près.

Avant de s’envoyer en l’air pour de bon, elle passe en revue son passé et celui de son pays, l’occasion pour elle de régler au passage quelques comptes.

 

Mes impressions de lecture:

Je ne l'ai pas fini et n'ai pas l'intention de le reprendre. C'est long, ça part dans tous les sens, l'héroïne n'est pas attachante (même au sens le plus large possible). J'ai sauté en route car j'avais l'impression de perdre mon temps.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 21:54
tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Elle a 17 ans, c’est une belle du Sud, petite dernière choyée d’une famille très bourgeoise de Montgomery, exubérante et fantasque. Quand elle le rencontre lors d’un bal, il a 21 ans, porte l’uniforme et veut vivre de sa plume. Il tombe immédiatement sous le charme et se lance dans une cour acharnée. Elle brave les conventions et accepte d’épouser l’aspirant écrivain… Ils se marient à New York quelques semaines après la sortie de son premier roman, L’Envers du paradis. Le livre est un immense succès, et les deux amoureux deviennent instantanément célèbres. Elle, c’est Zelda ; lui, c’est Scott : ils viennent d’entrer dans la légende. Ils sont jeunes, beaux et riches, inséparables, et leur vie est un tourbillon de fêtes effrénées entre Paris, Hollywood et la Riviera française où ils fréquentent les expatriés de la « génération perdue ». Pourtant, une insatisfaction profonde s’empare bientôt de Zelda, fatiguée de jouer les muses pour un mari de plus en plus irritable et distant. Artiste talentueuse dotée d’un véritable style, elle retrouve des passages entiers de son journal dans les romans de Fitzgerald ; et quand elle écrit à son tour des nouvelles, elles sont publiées… sous le nom de Scott. Tandis que celui-ci s’enfonce dans l’alcoolisme, la délaisse pour son nouvel ami Hemingway (qui la déteste), l’accuse de tous les maux et surtout de l’empêcher de travailler, Zelda se tourne vers le ballet, sa passion de toujours. Mais quand on lui offre de danser professionnellement, une nouvelle fois, Scott lui coupe les ailes, il a besoin d’elle et sa place est à son côté, pas sur une scène. Alors, épuisée physiquement et mentalement, déchirée entre son amour et son besoin profond d’exister, elle s’effondre. C’est le début d’une longue descente aux enfers : séjours en sanatorium, puis en clinique psychiatrique, où elle subit les diagnostics erronés, l’abrutissement des médicaments et la barbarie des électrochocs. Pourtant, même internée, elle trouve encore la force de créer ; elle peint et écrit fiévreusement dès que la maladie relâche son étau, publie un roman autobiographique, expose ses toiles… sans jamais trouver la reconnaissance qu’elle mérite. Jusqu’à sa mort atroce dans l’incendie de l’asile où elle est enfermée, Zelda se sera battue pour échapper à l’ombre de l’homme qu’elle a aimé à la folie. Ce roman lui rend enfin sa voix.

 

Mes impressions de lecture:

Dans la même lignée qu'Alabama Song de Gilles Leroy.

Sans doute, plus détaillé, plus objectif ... Mais avec moins d'âme.

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 12:21

L'histoire:

Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d’Europe.
En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil, en inquiète plus d’un. De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu’au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis.
À l’évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel…

 

Mes impressions de lecture:

Une intrigue complexe et subtil dans un moyen-âge assez surprenant.

Des personnages denses et aux multiples secrets.

Des énigmes, des secrets (qui est Michaël Korigan?)

Une lecture dense et passionnante!

Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 08:46

L'histoire:

1340, au cœur du comté de Flandre. Alors que les premiers feux de la guerre de Cent Ans s’allument, le Bâtard de Kosigan et ses Loups se voient confier, par le sénéchal d’Angleterre, la délicate mission de découvrir les tenants et aboutissants d’un complot qui se trame… autour du roi de France.

Une enquête surprenante et extrêmement dangereuse, mêlant trahisons et forces obscures, dans laquelle l’ascendance surnaturelle du Bâtard, habituellement son plus grand atout, pourrait bien se muer en talon d’Achille.

Cinq siècles et demi plus tard, à la fin de l’année 1899, l’enquête engagée par le lointain descendant du chevalier tente de faire la lumière sur l’inexplicable disparition des puissances magiques. Entre Bruges et Lens, peut-être mettra-t-elle à jour la nature des ombres qui se dissimulent derrière les échos cachés de l’Histoire.

 

Mes impressions de lecture:

Un roman passionnant, mêlant harmonieusement histoire et Histoire, suspens et aventures.

C'est justement parce que c'est un roman passionnant que je ne l'ai pas lu.

Reçu via une masse critique, je me suis rendue compte qu'il s'agissait du tome 2. Comme c'est un très bon roman, j'ai décidé de commander "le bâtard de Kosigan : l'ombre du pouvoir" pour pouvoir lire les deux tomes dans l'ordre et ne pas gâcher le suspens!

Merci à babélio et merci aux éditions Mnémos et à bientôt pour un article sur le tome 1 que je viens de me commander.

 

Edit du 23/07/2015

Après avoir lu le tome1, j'ai repris ma lecture avec entrain.

Un très bon roman historique où l'histoire et l'Histoire se mêlent intimement. Quelques touches d'uchronie, de fantastique, des personnages haut en couleur complètent une lecture des plus agréables. S'il est un peu difficile de suivre les factions en présence et qui est avec qui, l'écriture très fluide et les chapitres courts facilitent les choses.
Une lecture que je recommande vivement! ET j'ai hâte de lire le troisième tome!
Repost 0
Published by touteseule
commenter cet article

Je Suis...

  • : Les lectures d'heureuse
  • Les lectures d'heureuse
  • : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois" Pierre Dumayet
  • Contact

Cher égaré du net,


Je ne sais quel hasard vous a amené vers ces pages mais je préfère être honnête avec vous. Vous ne trouverez ici:

                                  - Ni analyse littéraire aussi intelligente que complexe,

                - ni étude approfondie de chaque ouvrage.


 

Qu'ai-je donc à vous proposer?     


Partager mes coups de coeur coeur-73.gif, mes coups de gueule, mes "bof...".


 Echanger sur ces mêmes coups de coeur, coups de gueule, coups de "bof...", parce que, tous ces livres, qu'on les ait aimés ou pas ont été écrits par un auteur qui a mis son coeur et méritent, pour la plupart qu'on les fasse vivre le plus possible.

marguerite.jpg


           Essayer de retranscrire ce petit instant inimitable qu'on vit quand on lit le dernier mot de la dernière phrase de la dernière page d'un livre.


Cet instant de tristesse, de vide incommensurable  à l'idée de quitter un univers qu'on avait plaisir à retrouver jour après jourhp7.gif. Cette déception terrible quand on se retrouve face à une chute bien plate9782221113073.gif ou au contraire cette explosion d'émotions qu'un immense talent nous procure en quelques mots 9782253115540 .

Ou le soulagement que le pensum arrive enfin à son terme9782266164573.

 

 

 

Ce blog est ma mémoire, ma petite bibliothèque intérieure.

 


 

Je vous en prie, choisissez un livre et asseyez-vous pour le feuilleter tranquillement.


fauteuil2.jpg

Mes auteurs

Mes auteurs favoris


Irène Némirovsky
Fred Vargas
Carole Martinez
Anne Perry
Barbara Constantine
Jasper Fforde
Nancy Huston
Tatiana De Rosnay
René Barjavel
Romain Gary
Agatha Christie
J.K. Rowling
Anna Gavalda
Eric-Emmanuel Schmitt
Sophie Kinsella